Sommaire

CAUE 13; UDAP 13; ed.CAUE 13; 2016; 2e édition; 22 fiches.

Du paysage des centres anciens

Considéré sous le rapport de la beauté, de la fragilité et des évolutions

"Les centres anciens de nos villes et villages ont un charme originel aussi indéniable et recherché que fragile. Leur harmonie est souvent un fait esthétique, né d'un mélange équilibré entre le pittoresque et le banal, entre les particularismes locaux et les invariants régionaux. Ce sont ainsi les marqueurs d'une complicité avec leurs environnements, proches et lointains, pratiques et culturels, sociaux et économiques.

Pour autant, ce modèle de l'art de vivre en Provence, de la convivialité et de l'aménité est confronté aux évolutions de notre société. Les besoins en surfaces des habitants comme de leurs véhicules augmentent. Les savoirs-faire artisanaux jadis les plus communs deviennet exceptionnels. Les réseaux et les climatiseurs prolifèrent en façade pendant que les menuiseries, gouttières, boîtes aux lettres en plastique ou autres se dégradent sans se patiner. L'authenticité est parfois confondue avec la rusticité, la rusticité avec  l'anachronisme et la malfaçon. Ainsi, sans que chacun en ait conscience, petite touche par petite touche, l'ensemble des interventions individuelles redessine un paysage villageois loin de cette harmonie espérée dans notre imaginaire commun.

Heureusement des solutions contemporaines existent. L'attention portée à l'histoire et au contexte, le souci du détail ainsi que la prise en compte des spécificités constructives du bâti ancien permettent d'apporter à ce patrimoine commun le soin qu'il mérite. Le bon usage des matériaux et des techniques modernes couplés aux savoirs-faire à perpétuer, plutôt que des prêts-à-poser, prêts-à-penser, nous donnent les moyens de relever les défis de l'adaptation du bâti traditionnel aux contraintes du développement durable.

L'harmonie des centres anciens repose tout autant sur la plus humble des façades qui participe aussi bien à la beauté d'une rue que la plus sophistiquée. Toutes ensembles elles constituent un tableau, unpaysage dans lequel chacune joue son rôle, prolonge l'histoire et dessine l'avenir..."