o
o
o
Architecture
Le CAUE 13 a participé à la remise des prix du concours « Les mains des bâtisseurs » organisé par la FBTP 13, le 24 avril 2019.

Le CAUE 13 partenaire de la FBTP 13

C’est dans le hall fastueux de la Société de crédit marseillaise que la fédération du bâtiment et des travaux publics des Bouches-du-Rhône (FBTP 13) a organisé la première édition du concours « Les mains des bâtisseurs ». Lors de la cérémonie présidée par Philippe Deveau, président de la FBTP 13, sept trophées ont été remis à des entreprises récompensant leur savoir-faire que ce soit en matière environnementale, dans la maîtrise de procédés constructifs innovants ou bien encore dans la capacité à travailler avec l’architecte ou l’ingénieur du bureau d’études.

Parmi les lauréats, l’entreprise La Serrurerie de la Parette a reçu deux prix : « Les mains des bâtisseurs » et celui du « Savoir-faire », qui a été remis par Gilles Galice, directeur du CAUE 13. Ce dernier a récompensé un binôme composé de l’architecte Antoine Beau et de la PME de 35 salariés basée à Roquefort-la-Bédoule, respectivement concepteur et lauréate du lot serrurerie pour le groupe scolaire du Rouet à Marseille. « L'entreprise a réalisé, en trois semaines, la totalité de sa mission en répondant au carnet de détail précis », a souligné Antoine Beau.

caption_628x300.png

« C'est un prix qui récompense l'engagement de toute une équipe qui s'est impliquée pour trouver des solutions innovantes et répondre aux attentes de la maîtrise d'ouvrage… et qui a travaillé en parfaite collaboration la main dans la main. », explique Gilles Galice.

Repérage des savoir-faire

À l’origine de la démarche, il y a un ouvrage en cours de réalisation par le CAUE 13 avec Raphaëlle Segond, actuelle Vice-présidente du Conseil régional de l’ordre des architectes (CROA) de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cet ouvrage a pour objectif un repérage des savoir-faire. « Le choix d’un savoir-faire et d’un artisan spécialisé est devenu compliqué, soumis à une commande qui s’est accommodée des conditions imposées par un marché mondialisé et simplificateur. Nous avons voulu mettre en valeur ces artisans qui contribuent par leur savoir-faire à l’éclosion d’œuvres architecturales engagées et nous renvoient aux sources de notre métier, un métier de partage des connaissances techniques et architecturales au profit d’œuvres collectives ».

Les entreprises des Bouches-du-Rhône récompensées

  • Prix de l’environnement : Avenir Bois Construction à Salon-de-Provence. L’entreprise est spécialisée dans la construction à ossature bois. Le jury a récompensé, notamment, le tri et la valorisation des déchets issus du chantier, ainsi que l’utilisation de matériaux biosourcés.
  • Prix du bâtisseur innovant : Norper au Puy-Sainte-Réparade. L’entreprise est spécialisée dans les produits en béton. Elle a été récompensée pour la réalisation d’un faux rocher dans le cadre du chantier de construction de la Salle des musiques actuelles (Smac) à Aix-en-Provence.
  • Prix des bâtisseurs de demain : Société méridionale de menuiserie métallique (SMMM) à Cabriès. L’entreprise a été primée pour sa politique de ressources humaines favorisant l’emploi, l’intégration et l’accompagnement. Elle compte dans ses effectifs deux migrants en apprentissage.
  • Prix du bâtisseur ingénieux : Fouque et Fils à Arles. L’entreprise de menuiserie bois a été primée pour la conception et la fabrication de boîtes en bois destinées à conserver et à présenter des reliques de Saint-Césaire au cloître Saint-Trophime à Arles.
  • Prix du numérique : Eiffage Construction Provence à Marseille. La filiale de la major du BTP a été primée pour son utilisation de la maquette numérique.
  • Prix du savoir-faire : La Serrurerie de la Parette à Roquefort-la-Bédoule et Antoine Beau, architecte.
  • Prix « Les mains des bâtisseurs » : La Serrurerie de la Parette à Roquefort-la-Bédoule.